Kusamono et Shitakusa

Pendant que certains bichonnent leurs arbres pour l’expo du

BONSAI CLUB GIRONDIN

des 21 et 22 avril 2018 à saint Médard en Jalles

Moi, n’ayant pas d’arbre digne de montrer son nez je me suis dis que j’allais préparer quelques shitakusa.

D’abord il a fallu faire les pots et me voici les mains dans la terre .

Modelage, cuisson, émaillage, recuisson et voila quelques spécimens de 5 à 6cm pour les plus grands. Bien sur ils ne sont pas aussi beaux et précieux que ceux de notre ami  Giang de Lotus Bonsai mais je ne suis pas trop  mécontente de moi.

Ensuite il fallait y planter quelque chose. Oui je sais un shitakusa digne de ce nom doit avoir plusieurs années, bon, les miens n’auront qu’un mois.

Me voila à quatre pattes dans la pelouse à la recherche d’herbes et autres plantouilles originales, et voila le résultat.

Publicités

Petits pliages en Paper Clay

des essais de pliage et d’insertion de clou.

Je ne suis pas du tout satisfaite de l’émaillage en cobalt ,l’empreinte faite avec une toile de jute n’est pas assez prononcée , celle du cercle n’apporte rien et  j’aurais pu m’appliquer un peu plus mais je ne suis pas douée pour émailler au pinceau.

Par contre le nitrate d’argent est assez satisfaisant.

Ça sert à quoi ?

Natori0,2 - vase raku nu  -  0003 Natori0,2 - vase raku nu  -  0002

 

 La phrase qui tue……

Ça sert à rien!

 

C’est un raku nu , naked raku, sur une terre Natori.

Apres avoir poli,puis  poli et repoli la terre, encore et encore ,

on la biscuite.

Ensuite on pose un engobe de décrochage puis un émail transparent.

A la cuisson raku l’émail éclate, se décroche et voilà le résultat